Quelques éléments pour « l’autre » infrastructure de l’information sur internet (flux rss &co)

Prolégomènes: ceci a essentiellement démarré comme une note à moi-même pour m’éviter de rechercher certains liens étrangement  durs d’accès même avec de bons moteurs de recherche.

Les  flux RSS (et leurs frères jumeaux Atom) sont omniprésents sur internet et permettent de récupérer facilement un résumé des dernières publications d’un site donné.

De façon intéressante énormément de sites web publient ce genre de flux (les blogs évidemment mais aussi des sites comme twitter[en]) et de ce point de vue là ce format est clairement bien vivant.

Mais du côté « consommateur » je suis assez déçu par l’offre. J’ai testé au fil du temps des applications de bureau (liferea, rssowl, thunderbird…) qui ont toutes fini par converger pour se synchroniser avec Google Reader. Ce dernier est donc devenu mon lecteur de nouvelles principal et il me semble clairement dominer tout ce qui se fait dans ce genre comme application internet ou application de bureau. Et il faut avouer qu’une domination aussi écrasante n’est pas tellement enthousiasmante1

Continue reading

  1. un bref coup d’oeil à HackerNews permet de voir que des gens essaient régulièrement de réinventer le concept, il y a donc une lueur d’espoir []

Stance à un cambriH4x0r

GirophareMon site (tibonihoo.net) a donc été récemment hacké… Pas trop d’effets visibles mais des redirections planquées par-ci par-là et des bouts de php un peu partout pour faire « des trucs » avec des cookies.

Apparemment je ne suis pas le seul dans ce cas et le tout vient d’une faille de sécurité dans le logiciel zenphoto que j’utilise pour gérer mes galeries.

 

Il faut voir le bon côté des choses:

  • c’est l’occasion de réfléchir à la sécurisation un peu plus poussée du site et des données qui sont dessus
  • c’est aussi l’occasion de s’abonner au bon flux rss des nouvelles zenPhoto (l’ancien a changé subitement il y a quelques temps apparemment, j’ai pas fait gaffe)
  • c’est l’occasion de faire le ménage dans les plugins inutiles (adieu wp-security-scan qui s’est illustré par son silence éloquent)
  • c’est l’occasion de remercier l’équipe de Dreamhost qui a répondu rapidement à mes questions.
  • c’est l’occasion pour vous, chers visiteurs, de nettoyer les cookies de vos navigateurs web (oui parce que le but du hack n’est pas très clair, mais concernait entre autres les cookies des visiteurs).

grlmlmleuh

Généalogie Académique

Comme la généalogie est à la mode et que le week-end parisien est à la grisaille, j’ai voulu m’amuser un peu avec le projet de généalogie des mathématiques[en].

Ce projet a pour but de retracer les liens qui relient divers mathématiciens à travers l’histoire. Le lien de parenté considéré en premier lieu est le lien « doctorant – directeur de thèse » mais au gré de la navigation à travers les degrés de parenté on trouve parfois des liens plus souples comme des liens « élève-professeur » (pour de simples cours ou parfois des correspondances sans forcément qu’un doctorat ait été en jeu) voire même des liens de fratrie (pour les frères Jacob et Johann Bernoulli par exemple, qui ont fait leurs études « main dans la main »).

Ici donc j’ai essayé de retracer mon « héritage mathématique » en partant donc de mon directeur de thèse Dominique Jeulin, puis en passant par son directeur de thèse Jean Serra, lui-même ayant fait son doctorat sous la direction de Georges Matheron…

Academic Lineage

Lignée mathématique (cliquer sur l'image pour obtenir la version complète)

Continue reading

Les joies du café

On a beau le savoir…

L’état où vous met le café pris à jeun dans les conditions magistrales, produit une sorte de vivacité nerveuse qui ressemble à celle de la colère : le verbe s’élève, les gestes expriment une impatience maladive ; on veut que tout aille, trottent les idées ; on est braque, rageur pour des riens, on arrive à ce variable caractère du poète tant accusé par les épiciers ; on prête à autrui la lucidité dont on jouit. Un homme d’esprit doit alors se bien garder de se montrer ou de se laisser approcher. J’ai découvert ce singulier état par certains hasards qui me faisaient perdre sans travail l’exaltation que je me procurais. Des amis, chez qui je me trouvais à la campagne, me voyaient hargneux et disputailleur, de mauvaise foi dans les discussions. Le lendemain, je reconnaissais mes torts, et nous en cherchions la cause. Mes amis étaient des savants du premier ordre, nous l’eûmes bientôt trouvée : le café voulait une proie. — Honoré de Balzac, Traité des excitants modernes (1838)

Un passage redécouvert à l’instant via les anglo-saxons.

L’occasion de « remercier » la famille pour cette super machine à expresso ?