Au suivant !

Encore une illustration d’à quel point les DRM sont pourris. Bon ok c toujours la même démonstration, y’a que les noms des sites qui changent et cette fois c’est donc Yahoo Music qui ferme boutique et n’autorise plus de facto ses anciens client à écouter la musique qu’ils y avaient achetée.

Un petit bravo en passant pour nos derniers ministres de la culture qui se sont toujours très courageusement prononcés pour la défense des DRM, si si bravo…

Via Wired [en]