… et des bas

Après DADVSI, le gouvernement a trouvé bon de préparer une nouvelle loi contre les vilains pirates. C’est à la mode en ce moment vu qu’on emboite le pas à la Nouvelle-Zélande et à l’Irlande.  Autre point intéressant: il y a eu aussi peu de débat sur la question au Sénat, qui a accepté le projet de loi rapidement, que sur internet, où peu de blogs trouvent d’argument en faveurs de la loi, c’est le moins qu’on puisse dire.

Aussi la quadrature du net appelle les internautes francais à manifester leur désaccord en interpellant leurs députés et en organisant un « black-out ». Ils sont soutenus en cela par l’APRIL et dézingués par certains blogs influents qui, comme un seul homme, se gaussent des comportements moutoniers… moi j’trouve ça drôle, même s’il y a peu de chance que je participe au black-out.

Histoire de faire un geste, vu que moi aussi je préfèrerais que le gouvernement se concentre sur des trucs utiles, à un moment où parait-il l’argent manque, je me propose de relever les quelques arguments que j’ai vu passer et auxquels je suis sensible:

  • l’argument selon lequel cette loi a pour but de sauver l’industrie du film et de la musique semble plus que discutable. Cela a été relevé en divers endroits et en particulier développé lors d’une interview proposée par ReadWriteWeb avec un professeur ayant conduit des études sur le phénomène du piratage, qui déclare à propos des effets possibles d’une telle loi:

    au sein de l’industrie de la musique, cela va reporter la demande sur des moyens de copie sur lesquels on aura beaucoup moins de contrôle, et si l’on prend l’industrie du loisir en général, cela va reporter une partie supplémentaire de la demande sur d’autres segments qui sont plus porteurs, du type jeux vidéo

  • dans la même veine, ce prof fait allusion à ceux qui « ont utilisé internet pour découvrir de nouveaux horizons et élargir leur consommation culturelle » et qui suite à la répression prévue par HADOPI seraient amené à moins consommer de la musique: je m’y reconnais particulièrement1
  • les obligations de sécurisation des ordi personnels me paraissent complètement stupides, mais j’aurais aussi vite fait de citer l’APRIL:

    Il apparaît donc saugrenu de demander aux citoyens, aux simples utilisateurs qui n’ont pour l’immense majorité aucune compétence technique, de « sécuriser » leur accès à Internet.

  • En passant, je partage aussi leur inquiétude à propos de la place des logiciels libres dans tout ça:

    Cela exclura de facto les auteurs et éditeurs de logiciels libres, laissant leurs utilisateurs incapables de garantir leur sécurité juridique

Pour se détendre, il reste possible de se ballader sur le blog d’Eolas qui utilise son kung-fu contre Luc Besson.

  1. depuis que le téléchargement P2P a mauvaise presse j’ai fait un effort pour ne plus y participer et par voie de conséquence je n’achète plus que des CD d’artistes morts ou peu s’en faut []

La culture sur internet a des hauts…

Avec la sortie (relativement) récente du logiciel Miro [via LinuxFR] en version 2, je me suis dit que c’était l’occasion de refaire une liste des sources que je consulte régulièrement et particulier les émissions que je regarde grâce à Miro.

Mais tout d’abord un grand bravo aux développeurs de Miro, les améliorations apportées pour la version 2 sont vraiment les bienvenues, et en particulier le fait de pouvoir regarder une vidéo en même temps qu’on navigue dans le catalogue. Le fait que le logiciel soit plus réactif est aussi vraiment bienvenu !

Maintenant les sources d’info, par catégorie:

Sciences

Photos

Divers

Et pour plus de liens: miro_subscriptions (fichier au format OPML qui sert à partager les listes de flux RSS)