OpenHatch à l’essai

Il y a quelques jours j’ai vu passer une nouvelle à propos d’OpenHatch et j’ai donc découvert cette organisation dont le but est d’aider des « aspirants » contributeurs à des projets de logiciels libres.

J’ai trouvé l’idée d’autant plus bonne que ce site essaie de formaliser la façon dont un projet open-source peut baliser le terrain pour que de nouveaux contributeurs sachent facilement comment participer.

Du coup j’ai inscrit certains de mes projets sur ce site et en particulier: wateronmars, yapsy et shivasmiles. Ce n’est qu’un début car pour l’instant ces projets ne sont pas encore parfaitement accueillants pour de jeunes contributeurs, mais ça reste un premier pas.

Je vois cependant un autre intérêt à cette initiative OpenHatch, car lorsque, dans le cadre de mon travail, je fais passer des entretiens d’embauche, les candidats qui ont contribué significativement à des logiciels libres sortent souvent du lot (en bien :) ).

WaterOnMars à l’usage

Cela fait a peu environ trois semaines que j’utilise wateronmars quotidiennement et voici les impressions qui me viennent:

  • la période de Noël et du jour de l’an est la pire possible pour tester un lecteur de news (en tout cas la plupart des flux auxquels je suis abonné étaient en « pause »)
  • prendre une petite période de bêta avant de faire le malin avec un soft est indispensable (les deux derniers gros bugs majeurs sont apparus et ont été corrigés dans la première semaine)
  • mais c’est surtout très très cool de pouvoir utiliser à nouveau un lecteur de flux RSS (j’avais renoncé à essayer d’autres lecteurs depuis la fermeture de Google reader)

WaterOnMarsMobileSinon du côté des nouveautés et mis à part quelques bugs corrigés et quelques petites optimisation en vitesse, il y a surtout une nouvelle vue du « sieve » (tamis en français) qui s’active automatiquement pour les appareils mobiles. On peut la voir sur le site de démo (et même sans un appareil mobile).

En bidouillant un peu le « caroussel » de Twitter Bootstrap et en utilisant la librairie TouchSwipe-Jquery-Plugin ça a finalement été assez simple de gérer le geste « swipe » (effleurement de la tablette vers la gauche ou vers la droite).

On peut donc « feuilleter » tranquillement les nouvelles sur sa tablette. Et c’est d’ailleurs devenu ma principale façon d’utiliser wateronmars :)

WaterOnMars pourquoi et comment ?

Pourquoi ?

wom-logo-128Avec wateronmars je ne prétends certainement pas avoir fait quoique ce soit d’original, mais l’idée de ce projet m’est venue il y a environ 2 ans au moment où j’ai réalisé que les lecteurs de news étaient ma principale fenêtre sur le web (devant facebook et google+ d’ailleurs) et que mes bookmarks, qui auraient pu alimenter un moteur de recherche personnalisé de façon intéressante, s’endormaient tranquillement sur delicious.

A cette époque là je lisais les billets de Dave Winer à propos des flux de nouvelles et des « river of news » et en parallèle j’essayais le moteur de recherche duckduckgo dans l’espoir qu’il pourrait offrir une expérience de recherche plus personnalisée (j’étais allé jusqu’à le leur proposer).

Finalement, tout ça m’a en quelque sorte inspiré et je me suis dit que prendre le contrôle de ma « fenêtre personnelle » sur le web était une bonne raison de me plonger dans le domaine des applications web.

Comment ?

C’est une application Python, fondé sur django. Elle utilise Twitter Bootstrap, mousetrap et infinite scroll pour l’interface graphique et l’expérience utilisateur, et south pour gérer les migrations de schéma de donnée. De plus heroku a été très utile pour tester l’application dans un mode proche de la production.

Je dois dire que j’ai été heureusement surpris par le nombre de bons (par leur qualité et leur facilité d’utilisation) services et librairies disponibles pour développer des applications web. Cet écosystème semblerait même plus mur que celui des librairies scientifiques et multimédia de « bas niveau » où j’évolue d’habitude.

En conclusion, je me contenterai de souligner que j’accueillerai volontiers de nouveaux contributeurs à ce projet. N’hésitez donc pas à le brancher sur github !