WaterOnMars pourquoi et comment ?

Pourquoi ?

wom-logo-128Avec wateronmars je ne prétends certainement pas avoir fait quoique ce soit d’original, mais l’idée de ce projet m’est venue il y a environ 2 ans au moment où j’ai réalisé que les lecteurs de news étaient ma principale fenêtre sur le web (devant facebook et google+ d’ailleurs) et que mes bookmarks, qui auraient pu alimenter un moteur de recherche personnalisé de façon intéressante, s’endormaient tranquillement sur delicious.

A cette époque là je lisais les billets de Dave Winer à propos des flux de nouvelles et des « river of news » et en parallèle j’essayais le moteur de recherche duckduckgo dans l’espoir qu’il pourrait offrir une expérience de recherche plus personnalisée (j’étais allé jusqu’à le leur proposer).

Finalement, tout ça m’a en quelque sorte inspiré et je me suis dit que prendre le contrôle de ma « fenêtre personnelle » sur le web était une bonne raison de me plonger dans le domaine des applications web.

Comment ?

C’est une application Python, fondé sur django. Elle utilise Twitter Bootstrap, mousetrap et infinite scroll pour l’interface graphique et l’expérience utilisateur, et south pour gérer les migrations de schéma de donnée. De plus heroku a été très utile pour tester l’application dans un mode proche de la production.

Je dois dire que j’ai été heureusement surpris par le nombre de bons (par leur qualité et leur facilité d’utilisation) services et librairies disponibles pour développer des applications web. Cet écosystème semblerait même plus mur que celui des librairies scientifiques et multimédia de « bas niveau » où j’évolue d’habitude.

En conclusion, je me contenterai de souligner que j’accueillerai volontiers de nouveaux contributeurs à ce projet. N’hésitez donc pas à le brancher sur github !

Abandon d’un de mes petits projets: Au revoir BackupMonitor !

Depuis qu’Ubuntu a intégré DejaDup comme outil par défaut de sauvegarde de donnée, j’ai complètement arrêté d’utiliser BackupMonitor, mon mini-framework de backup.

En guise de résumé du « match » mais aussi parce qu’à mon humble avis BackupMonitor a encore une ou deux petites fonctionnalités qui seraient du meilleur effet si elles apparaissaient dans DejaDup, voilà une aride comparaison des deux applications.

Pour les points communs déjà, DejaDup et BackupMonitor sont tous deux conçus pour faire, régulièrement, des copies de sauvegarde des données stockées sur votre ordinateur.

Continue reading

Du général au particulier: canaliser divers flux RSS vers un mur Facebook

Le contexte

Par conviction et aussi parce que ça semble finalement plein de bon sens, j’évite de confier trop de contenu (texte, photo, code) directement aux sites comme Facebook qui s’approprient un peu trop rapidement les données de leurs utilisateurs.

Plus concrètement le meilleur endroit pour conserver ses données reste son ordinateur (avec ce qu’il faut de sauvegarde sur des disques externes), et c’est avant tout comme ça que je sauve mes photos et mon code.

Pour les données un peu plus spécifiques « internet » (les articles de blog et une sélection de photos) j’utilise divers services « libres »: des services construits sur du logiciel libre et utilisant (forcément) des protocoles ouverts qui facilitent l’échange de données avec d’autre services. En la matière, WordPress, zenPhoto et identi.ca me rendent assez bien service.

Enfin pour des cas vraiment particuliers je passe par des services propriétaires comme Flickr, Twitter et finalement Facebook.

L’objectif

Et bien l’objectif est particulièrement simple a première vue: faire en sorte que les nouveaux articles et les nouvelles photos publiées sur mon blog ou via identi.ca arrivent sur mon « mur » Facebook automatiquement.

Continue reading

Parano 2.0: mozilla prism contre facebook & google

Ok, adjugé, le web2.0, le web social tout ça c’est bien marrant. Avec quelques réserves quand même…

Facebook sur d'autres sites: vous aimez ça !

Le fameux bouton « like » par exemple qui va bientôt fêter sa première année (ici l’annonce sur TechCrunch fin avril 2010) et qui est pourtant déjà omniprésent, commence à me rendre nerveux avec ses « hey vous aimez ça », « hey soyez le premier de vos amis à aimer ça »… sans déconner de quoi je me mèle ? Surtout qu’il apparait quasi-systématiquement lorsqu’on navigue sur internet, en pensant être « loin de facebook » et le plus souvent sans penser à facebook tout court.

Continue reading