Abandon d’un de mes petits projets: Au revoir BackupMonitor !

Depuis qu’Ubuntu a intégré DejaDup comme outil par défaut de sauvegarde de donnée, j’ai complètement arrêté d’utiliser BackupMonitor, mon mini-framework de backup.

En guise de résumé du « match » mais aussi parce qu’à mon humble avis BackupMonitor a encore une ou deux petites fonctionnalités qui seraient du meilleur effet si elles apparaissaient dans DejaDup, voilà une aride comparaison des deux applications.

Pour les points communs déjà, DejaDup et BackupMonitor sont tous deux conçus pour faire, régulièrement, des copies de sauvegarde des données stockées sur votre ordinateur.

DejaDup semble à la fois solide et de belle finition:

  • il gère plusieurs destinations pour le stockage des sauvegardes (locales ou dans le cloud)
  • il utilise en sous-main l’outil duplicity pour faire ces sauvegardes (lui-même fondé sur rsync)
  • il lance les sauvegardes de façon quasi-transparente et requière à peine d’attention de l’utilisateur
  • il rend possible la restauration des données en un simple clique1
  • tel qu’il est configuré dans Ubuntu il sauvegarde tout le contenu du dossier utilisateur (sauf la corbeille et d’éventuelles exceptions imposées par l’utilisateur)

BackupMonitor est beaucoup plus frustre:

  • il ne gère qu’une destination de sauvegarde (généralement un lien symbolique qui pointe vers un dossier d’un disque externe)
  • il utilise rsync directement et avec peu de subtilités
  • il avertit l’utilisateur lorsque des sauvegardes sont nécessaires et le quide à travers les étapes importantes (comme le branchement d’un disque externe, la lecture des rapports d’erreurs etc)
  • il n’aide pas spécialement à restaurer les fichiers, à l’exception notable qu’il s’arrange pour que les fichiers de la dernières sauvegardes soient rangés de telle sorte qu’une restauration ne consiste qu’en une simple copie
  • par défault il sauvegarde les dossiers « conventionnels » définis par les standards freedesktop comme Documents, Vidéos, Musique, Images

Le point sur lequel BackupMonitor a un léger avantage à mon avis (au delà du fait qu’il s’agisse d’un de mes « petits projets » ;) ), c’est qu’il divise la sauvegarde en plusieurs étapes atomiques (on pourrait aussi dire en « items »).

Par exemple, le dossier Documents est un item (et sa sauvegarde une « étape »), de même que le dossier Vidéos, ce qui rend trivial l’affichage de l’avancement de la sauvegarde étape par étape (« vos Documents ont été sauvegardés », puis « vos Vidéos ont été sauvegardées » etc).

Et cet aspect est surtout intéressant car il rend possible de définir des étapes/items ad-hoc. Les exemples de base, fournis avec la dernières release, font les sauvegardes des bases de données de plusieurs applications (Thunderbird, Miro etc) en exportant les données qu’elles contiennent sous forme de fichiers à plat dans un dossier temporaire qui peut être ensuite sauvegardé avec la routine rsync interne de BackupMonitor.

Bien entendu, la configuration par défaut de DejaDup à la mode Ubuntu élimine totalement le besoin pour de telles fonctionnalités, en sauvegardant d’emblée tout le contenu du dossier utilisateur. Cependant la possibilité de définir des items personnalisés me semble toujours intéressante.

Quoiqu’il en soit, et puisqu’on en parle, si vous utilisez DejaDup sur Ubuntu, vous voudrez certainement rajouter à la liste des exclusions de DejaDup, les dossiers qui consomment de l’espace sans contenir d’information pertinente tels que ~/.cache2 !

  1. une fonctionnalité que je n’ai heureusement pas encore eu l’occasion de tester []
  2. et si vous êtes aussi parano que moi vous ferez de même avec les dossiers liés à des données sensibles tels que ~/.ssh []